moulin


moulin

moulin [ mulɛ̃ ] n. m.
XIIe; molin déb. XIIe; bas lat. molinum, de mola « meule »
1Appareil servant à broyer, à moudre le grain des céréales; établissement qui utilise ces appareils. Produits du moulin : farine, mouture, recoupe, remoulage, son. Outillage, équipement d'un moulin : battant, blutoir, cerce, claquet, convertisseur, meule, plansichter, sasseur, trieur. Moulin à cylindres. Moulin à vent. Ailes, volants, voilure d'un moulin à vent. 2. volant. Moulin hydraulique, à eau ( abée, bief, 1. vanne) . Roues, aubes, palettes d'un moulin. « Meunier, tu dors, ton moulin va trop vite » (chanson enfantine). Loc. fig. On ne peut être à la fois au four et au moulin, partout à la fois. — Se battre contre des moulins à vent, contre des ennemis imaginaires (allus. à un épisode de Don Quichotte). — Apporter de l'eau au moulin de qqn, lui procurer des ressources; lui donner involontairement des arguments dans un débat.
2Le bâtiment où les machines sont installées. meunerie, minoterie. Habiter dans un moulin désaffecté, dans un vieux moulin.
L'entreprise (atelier ou grande usine) qui les met en œuvre. Exploitant d'un moulin. meunier , minotier. Les Grands Moulins de Paris. Loc. fig. On entre dans cette maison comme dans un moulin, comme on veut. Jeter son bonnet par-dessus les moulins.
3(1378) MOULIN À... : installation, appareil servant à battre, à piler, à pulvériser, à extraire le suc par pression, broyage ( pressoir) . Moulin à huile, à sucre. Moulin à foulon.
Appareil ménager pour écraser, moudre. Moulin à café, à poivre. (1932 moulin-légumes, n. déposé) Moulin à légumes : ustensile qui sert à écraser les légumes ( mouliner) , pour préparer les potages, les purées.
4(1680) Fig. MOULIN À PAROLES : vx langue; mod. fam. personne qui parle sans arrêt. ⇒ bavard.
5 ♦ MOULIN À PRIÈRES : dans la religion bouddhiste, cylindre renfermant des bandes de papier recouvertes d'une formule sacrée et qu'on fait tourner pour acquérir les mérites attachés à la répétition de cette formule.
6(1909) Fam. Moteur d'automobile, d'avion. Faire tourner, ronfler son moulin. « Sturmer emballe son moulin d'un coup d'accélérateur furieux » (G. Arnaud).

moulin nom masculin (bas latin molinum, du latin classique mola, meule) Machine à moudre les grains de céréales. (Autrefois constitué de deux meules en pierre à axe vertical, l'une immobile, l'autre tournante, il est remplacé dans la meunerie moderne par des appareils à cylindre.) Bâtiment où cette machine est installée. Atelier ou usine où se fait la mouture des céréales. Familier. Moteur d'avion, de voiture, de moto. Agroalimentaire Machine constituée de trois cylindres rainurés en fonte, broyant et comprimant les cannes à sucre pour en exprimer le vesou. Mines Atelier de préparation mécanique des minerais. Textiles Machine utilisée lors du moulinage de la soie pour donner la torsion aux fils. Machine de même principe pour tordre deux ou plusieurs fils, lors du retordage. ● moulin (citations) nom masculin (bas latin molinum, du latin classique mola, meule) François Andrieux Strasbourg 1759-Paris 1833 Ce sont là jeux de prince : On respecte un moulin ; on vole une province. Le Meunier sans souci Georges Schéhadé Alexandrie 1907-Paris 1989 La paresse fait tourner les moulins. Rodogune Sinne Éditions G.L.M.moulin (expressions) nom masculin (bas latin molinum, du latin classique mola, meule) Apporter de l'eau au moulin de quelqu'un, fournir à autrui des arguments qui viennent confirmer ses dires. Entrer quelque part comme dans un moulin, y entrer comme on veut. Moulin à café, appareil destiné à moudre les grains de café torréfiés. Moulin à eau, moulin mû par l'énergie hydraulique. Moulin à huile, ancien pressoir à huile. Moulin à légumes, sorte de passoire munie d'un dispositif à manivelle qui permet d'écraser en purée légumes et fruits cuits. Familier. Moulin à paroles, personne très bavarde. Moulin à poivre, ustensile destiné à broyer le poivre en grains. Moulin à scie, au Québec, scierie. Moulin à vent, moulin mû par l'énergie éolienne. Se battre contre des moulins (à vent), se forger des chimères pour les combattre, se battre contre des fantômes (par allusion à Don Quichotte). Moulin à prières, cylindre contenant des formules sacrées, que les bouddhistes font tourner en récitant des prières (Tibet, Japon). ● moulin (synonymes) nom masculin (bas latin molinum, du latin classique mola, meule) Moulin à poivre
Synonymes :
- poivrière

Moulin
(Jean) (1899 - 1943) résistant français. En 1940, il rejoignit de Gaulle à Londres. En 1943, revenu en France, il fonda le Conseil national de la Résistance, qu'il présida. Arrêté près de Lyon (juin), il mourut dans le train qui l'emportait en Allemagne.
————————
Moulin
n. m.
d1./d Machine à moudre les grains des céréales. Moulin à mil.
Moulin à vent, à eau.
établissement où est installé un moulin.
|| Loc. fig. Entrer quelque part comme dans un moulin, comme on veut.
Apporter de l'eau au moulin de qqn: apporter des arguments à l'appui de ce qu'il dit.
(Prov.) On ne peut être à la fois au four et au moulin: on ne peut pas faire deux choses à la fois.
Se battre contre des moulins à vent, contre des adversaires imaginaires.
d2./d Machine servant à broyer des graines pour en extraire un suc. Moulin à huile.
|| Petit appareil ménager pour broyer. Moulin à poivre, à café. Moulin à légumes.
d3./d (Québec) Moulin à scie: Syn. de scierie.
Fam. Moulin à coudre: machine à coudre.
d4./d Moulin à prières: chez les bouddhistes tibétains, cylindre qui renferme une formule sacrée et que l'on fait tourner en guise de prière.
d5./d Fam. Moulin à paroles: personne très bavarde.

⇒MOULIN, subst. masc.
A.— 1. Machine ou appareil destinés à moudre le grain; p. méton., bâtiment où sont installés ces appareils. Moulin à farine; moulin électrique, hydraulique, à bras, à vapeur. Les garçons du moulin où nous allons gagnent douze sous par jour (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 189) :
1. Le froment et le blé noir (...) se sont parfaitement bien conservés : des moulins que nous avons fait exécuter, et que deux hommes font mouvoir lorsque le vent est faible, nous procurent chacun vingt livres de mouture par heure; nous y avons adapté les meules dont M. de Suffren a fait usage pendant sa dernière campagne...
Voy. La Pérouse, t. 4, 1797, p. 162.
2. En partic.
a) HIST. Moulin banal.
b) Moulin (à eau). Moulin dont les meules sont actionnées par les ailes d'une sorte de turbine entraînées par l'eau courante (d'apr. NOËL 1968). Le bruit du petit moulin à eau qui fait tourner une meule à blé (BARRÈS, Cahiers, t. 11, 1914, p. 56).
Loc. verb. fig., fam. Amener, apporter de l'eau au moulin de qqn. Apporter un appui matériel, fournir des arguments à la thèse, à l'opinion de quelqu'un. Lui, depuis des années n'avait qu'un rêve, être l'ingénieur conseil d'une grande maison de crédit : comme il le disait, il se chargeait d'amener l'eau au moulin (ZOLA, Argent, 1891, p. 117). Les chutes bruyantes des pays de dictature, au cours des dernières années, et la double victoire des pays libres, ont apporté, au moulin de mon philosophe, des torrents d'eau (MAUROIS, Dialog. commandement, 1924, p. II).
c) Moulin (à vent). Bâtiment en forme de tour supportant dans sa partie supérieure un axe horizontal sur lequel sont assemblées quatre ailes, mises en mouvement par l'air et commandant les meules (d'apr. NOËL 1968). La seconde [voiture] conduite par Tron, était chargée de sacs de blé, qu'il portait à un moulin, dont on voyait la haute carcasse de bois, à cinq cents mètres (ZOLA, Terre, 1887, p. 291).
P. métaph. Sur sa butte que le vent gifle, Il tourne et fauche et ronfle et siffle Le vieux moulin des péchés vieux Et des forfaits astucieux (VERHAEREN, Camp. halluc., 1893, p. 53).
Loc. verb. fig.
♦ [P. allus. à un épisode célèbre de Don Quichotte de Cervantès] Attaquer, se battre contre des moulins; partir en guerre contre des moulins à vent. Se battre contre des fantômes, des ennemis imaginaires, se forger des chimères. Quoiqu'il ne lui arrivât jamais d'attaquer les véritables moulins à vent du siècle, il s'appelait lui-même dans ses gaîtés Don Quichotte. Je l'appelais Don Quichoque (HUGO, Rhin, 1842, p. 236). Au cours de ces vingt dernières années, ce Don Quichotte [M. de Charlus] s'était battu contre tant de moulins à vent (souvent des parents qu'il prétendait s'être mal conduits à son égard) (PROUST, Sodome, 1922, p. 653).
Jeter son bonnet par dessus les moulins (fam.). P. anal. Jeter quelque chose par dessus les moulins. Se débarrasser de quelque chose sans souci des convenances. Elle n'avait point tardé à jeter son contrat de mariage par-dessus les moulins, et (...) elle était depuis trois mois revenue faire de la bohème galante sous le soleil de Paris (MURGER, Scènes vie jeun., 1851, p. 238). Passer par dessus les moulins (rare). Disparaître. Le costume surtout s'est considérablement modifié. La mantille et le peigne ont passé par-dessus les moulins (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1933, p. 153).
d) Loc. verb. fig., fam.
Renvoyer qqn à son moulin (vx). Renvoyer quelqu'un à ses affaires, à ce qui le regarde. Synon. fam. rembarrer. (Dict. XIXe s.).
Entrer quelque part comme dans un moulin. Entrer comme on veut, très facilement. Personne nulle part! Qu'est-ce que ça veut dire? On entre ici comme dans un moulin (MUSSET, Caprice, 1840, 6, p. 194). Pour être socialiste ou communiste, ou membre d'un de nos partis libéraux, il faut un minimum de garanties; mais on entre à la C.N.T. comme dans un moulin (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 535).
Sortir d'un moulin. Être moulu, fourbu. J'ai le genou et la tête brisés; la poignée de mon sabre m'est entrée dans les côtes. Pouah! c'est à croire que je sors d'un moulin (MUSSET, Chandelier, 1840, I, 1, p. 18).
e) Proverbe. On ne peut être à la fois au four et au moulin.
Rem. Auj. moulin au sing. désigne habituellement une installation modeste p. oppos. à moulins ou à minoterie, installations plus importantes.
B.— P. anal.
1. Machine à broyer, à piler, à pulvériser diverses substances, et à extraire certains produits. Moulin à huile, à pommes, à poudre. Les moulins d'huile, avec leur horizon champêtre de blés en meules (A. DAUDET, Nabab, 1877, p. 203). Le moulin ordinaire à broyer les couleurs se compose d'une paire de meules, dont celle inférieure ou meule gisante est fixe, tandis que celle supérieure ou tournante n'a qu'un simple mouvement de rotation sur son axe (Manuel du fabricant de couleurs, 1884, p. 297).
ARTS MÉN. Petit appareil à manivelle ou mû par un moteur électrique servant à broyer, à moudre diverses substances alimentaires. Moulin à épices, à fromage, à légumes, à poivre, à sel. Les orages produisent des ondes radioélectriques, qui gênent la réception en déterminant dans les écouteurs un bruit semblable à celui d'un moulin à café (COUSTET, T.S.F. prat., 1924, p. 228).
SUCRERIE. Moulin (à canne) à sucre. Moulin formé de gros rouleaux servant à recueillir le vesou des cannes évasées entre les tambours. Il suffisait de son bras pour mettre en mouvement les cylindres d'un moulin à sucre (HUGO, Jug-Jargal, 1826, p. 60).
TEXT. Moulin à foulon.
2. Machine fonctionnant selon le principe du moulin à vent ou à eau et destinée à divers usages. Moulin à actionner les pompes. La force du vent (...) est employée sous forme de moulins à vent (...) sur les chefs de quelques excavations à ciel ouvert, pour épuiser les eaux du fond (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, 1905, p. 490).
TEXT. Moulin à soie. Machine au moyen de laquelle on donne aux fils de soie grège (et p. ext., de coton, de laine) la torsion voulue (d'apr. LUPPI 1872).
3. Région. (Canada)
Moulin à bois. Scierie. Ou ben donc, quand y s'mettent à jaser des moulins à bois, pis... (J. BARBEAU, Goglu, p. 57 ds Richesses Québec 1982, p. 1604).
Moulin à coudre. Machine à coudre. D'archaïques « laveuses », d'anciens moulins à coudre (P. PERRAULT, Toutes isles, p. 74, ds Richesses Québec 1982, p. 1604).
Moulin à laver. Machine à laver, lessiveuse. Dans la cuisine, il y a (...) un moulin à laver, une table et des chaises (M. LETELLIER, On n'est pas..., p. 55, ds Richesses Québec 1982, p. 1604).
Moulin à viande. Hache-viande. Les vieux procédés rudimentaires, comme le moulin à viande (...) ont l'avantage d'être plus propres (J.-M. POUPART, Chère Touffe, p. 196, ds Richesses Québec 1982, p. 1606).
4. Arg. techn.
a) MÉCAN., fam. Moteur (d'automobile, d'avion, de motocyclette). Le moteur partit au quart de tour. — Et maintenant, — dit-il — le moulin va pouvoir en jeter terriblement (MORAND, Bouddha, 1927, p. 23). [L'Italien, dans sa voiture,] fit chauffer son moulin et démarra (LE BRETON, Rififi, 1953, p. 160).
b) Moulin à café
Arg. du cinéma. Appareil de prise de vue, caméra. Et ces photographes qui ramassent des 200 dollars hebdomadaires à simplement tourner le « moulin à café » (Ferri PISANI, Au pays du film, 22/1/1923 cité ds GIRAUD 1956, p. 207).
Arg. milit. Mitrailleuse. Entends-tu, ces pieds-là, avec leurs sales moulins à café! En effet, des mitrailleuses cachées on ne savait où envoyaient une telle grêle de balles que l'air en semblait épaissi (BENJAMIN, Gaspard, 1915, p. 64).
Pop. Orgue de Barbarie. [L'hercule :] un petit tour de moulin à café! (...) [Le vieux joua] sur son orgue de Barbarie (MÉTÉNIER, Lutte pour amour, 1891, p. 248).
5. RELIG. BOUDDHIQUE. Moulin à prières. Cylindre creux renfermant des bandes de papier sur lesquelles sont inscrites des prières et qu'on fait habituellement tourner à la main, chaque tour équivalant pour celui qui s'en sert, à la lecture des prières qu'il renferme :
2. ... ces peuples [les Mongols] ont inventé de petits moulins à prières, qui, agitant l'air d'une certaine façon, entretiennent perpétuellement le mouvement désiré; et pendant que ces moulins tournent, chacun, persuadé que les dieux sont satisfaits, vaque sans inquiétudes à ses affaires ou à ses plaisirs. La religion chez plus d'une nation européenne, m'a rappelé souvent les petits moulins des peuples mongols.
CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 140.
P. métaph. Souvent, lorsque, nerveuse, elle voyait venir à l'horizon une dangereuse nuée, elle recourait au moulin à prières : le travail (ROLLAND, Âme ench., t. 2, 1925, p. 14).
6. JEUX. Synon. de morpion (v. ce mot C).
7. P. anal., fam. Moulin (à paroles). Personne très bavarde, qui parle souvent à tort et à travers. On se demande s'il était autre chose, dans son siècle, qu'un infatigable moulin à conversation (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 11, 1868, p. 314). Une espèce de petit moulin à paroles, jacassant au vent qui filait sur l'eau. Elle bavardait sans fin avec le léger bruit continu de ces mécaniques ailées qui tournent dans la brise (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Mouche, 1890, p. 1341).
Loc. verb., fam. Fermer son moulin. Se taire. Synon. fermer sa boîte (pop.), sa gueule (vulg.). Assez! (...) ferme ton moulin. Traître! (...) Menteur... Graine d'officier... Farceur... Faux frère... Gentilhomme... (AYMÉ, Vogue, 1944, p. 131).
REM. Moulineau, subst. masc., rare. Petit moulin. Maintenant, par attachement à la meunerie, le vieil homme s'occupait du moulineau après avoir régi la plus belle minoterie de la contrée (LA VARENDE, Tourmente, 1948, p. 26).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1140 « machine à moudre le grain et bâtiment où est la machine » (Pèlerinage Charlemagne, éd. G. Favati, 372); ca 1195 molin a vent (AMBROISE, Guerre sainte, 2328, ibid.); 1285 moulin d'awe (Arch. Nord, 33H 58, n° 1024); 1538 moulin à eau (EST.); b) 1611 on ne peut être ensemble au four et au moulin (COTGR.); 1874 on ne peut être à la fois au four et au moulin (Lar. 19e); 1787 se battre contre des moulins... (FÉR. Crit. t. 2, s.v. moulinage); 1840 on entre ici comme dans un moulin (MUSSET, loc. cit.); 1891 amener l'eau au moulin (ZOLA, loc. cit.); 2. 1381-82 molin a papier (Compt. des annivers. de S. Pierre, f° 132 v°, A. Aube, G. 1656 ds GDF. Compl.); 1641 mollin a torgoir d'oille « machine à écraser les noix, les olives pour en extraire l'huile » (Escript pour Jehan Panequin, dit Belin chirogr., S.-Brice, A. Tournai, ibid.); 1678 « machine à mouliner la soie » (Nouv. machine... présentée à l'Académie Royale par M. de Gennes in Journ. des Savants, 8 août ds QUEM. DDL t. 1); 3. a) 1690 moulin à café (FUR.); 1869 « mitrailleuse » (ds ESN.); b) 1936 moulin à légumes (Catal. jouets [B. H. V.]); 4. 1815 moulin à prières (CONSTANT, loc. cit.); 5. 1909 « moteur d'une voiture » (ds ESN.); 6. 1672 « la langue » (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd. M. Monmerqué, t. 2, p. 458); 1680 moulin à paroles « la langue » (ID., ibid., t. 6, p. 223); 1778 moulin à paroles « personne très bavarde » (BEAUMARCHAIS, Mémoires, éd. L. Collin, II, 276). Du b. lat. molinum « moulin ». Fréq. abs. littér. :1 378. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 1 953, b) 2 040; XXe s. : a) 2 134, b) 1 816. Bbg. Archit. 1972, pp. 161-162. — BAUTIER (A.-M.). Les Plus anc. mentions de moulins hydrauliques industr. et de moulins à vent. B. philol. et hist. du Comité des travaux hist. et sc. 1960, p. 567-626. — QUEM. DDL t. 10, 17.

moulin [mulɛ̃] n. m.
ÉTYM. Fin XIIe; molin, déb. XIIe; du bas lat. molinum, dér. de mola « meule ».
1 Machine, appareil servant à broyer ( Moudre) le grain des céréales; établissement ou usine qui utilise ces machines. Meunerie, minoterie. || Produits du moulin. Farine, mouture, recoupe, remoulage, son. || Outillage, équipement d'un moulin. Archure, battant, beffroi, blutoir, cerce, claquet, cylindre, meule, plansichter, sasseur, traquet, trémie, trieur. || Dans les moulins modernes, des cylindres remplacent les meules. || Bruit, tic-tac d'un moulin.Moulin à bras.(V. 1196). || Moulin à vent (→ aussi 4.), utilisant le vent comme force motrice. || Les ailes d'un moulin à vent. Volant. || Désentoiler, vêtir un moulin à vent. || Voilure, tour d'un moulin à vent.(1310). || Moulin à eau. || Distribution de l'eau au moulin. Abée, bief, buse, coursier, empalement, reillère, vanne. || Roue d'un moulin à eau. Aileron, aube, jantille, palette, roue. || Moulin hydraulique.Moulin électrique, à vapeur…|| « Meunier, tu dors, ton moulin va trop vite… » (Chanson enfantine).
1 Tout autour du village, les collines étaient couvertes de moulins à vent. De droite et de gauche, on ne voyait que des ailes qui viraient au mistral par-dessus les pins, des ribambelles de petits ânes chargés de sacs montant et dévalant le long des chemins (…)
Alphonse Daudet, Lettres de mon moulin, « Le secret de Maître Cornille ».
tableau Noms de machines.
Par métaphore. Hist. des sc. || Moulin à vent : figure connue des anciens mathématiciens grecs et chinois, formée d'un triangle rectangle l'hypoténuse en bas et des carrés construits sur ses côtés, et qui permet notamment de démontrer le théorème de Pythagore.
Loc. métaphorique et fig. (1787). Se battre contre des moulins à vent (par allus. au Combat de Don Quichotte contre des moulins qu'il prenait pour des géants). — ☑ Apporter de l'eau au moulin de qqn, faire venir de l'eau à son moulin, lui procurer des ressources, ou, plus cour., lui donner des arguments dans une discussion. — ☑ Loc. prov. (Vieilli). Il viendra moudre à notre moulin : il sera obligé d'avoir recours à nous.
2 Spécialt. Bâtiment où les machines sont installées (→ Farine, cit. 2; mas, cit.). || Habiter dans un moulin désaffecté, dans un vieux moulin. || Il a acheté un moulin qu'il veut restaurer. L'entreprise qui les met en œuvre. || Exploitant d'un moulin. Meunier, minotier.REM. Certaines usines modernes de minoterie ont gardé l'appellation traditionnelle de moulin. || « Les grands moulins de X… ».Hist. || Moulin banal.Allus. littér. || « On respecte un moulin, on vole une province » (→ Jeu, cit. 11, Andrieux). || Lettres de mon moulin, recueil de contes d'A. Daudet (1866).
2 En amont, il y avait un moulin à tan, au tic-tac sonore, et un grand moulin à blé, un vaste bâtiment que les souffleurs, sur les toits, blanchissaient d'un vol continu de farine.
Zola, la Terre, II, VI.
Loc. métaphorique. On entre dans cette maison comme dans un moulin, comme on veut.
3 Personne nulle part ! qu'est-ce que cela veut dire ? On entre ici comme dans un moulin.
A. de Musset, Un caprice, 6.
Prov. On ne peut être à la fois au four et au moulin. — ☑ Vieilli. Renvoyer qqn à son moulin, le renvoyer à ses affaires, l'inviter plus ou moins rudement à s'occuper de ce qui le regarde ( Rembarrer). — ☑ Jeter son bonnet par-dessus les moulins. Bonnet.
3 (1378). Par anal. || Moulin à… : appareil, installation, machine servant à battre, à piler, à pulvériser certains produits, à extraire le suc de certaines substances en les pressant ( Pressoir), en les broyant, etc. || Moulin à huile ( Oliverie).(1690). || Moulin à canne à sucre, où l'on introduit la canne à sucre pour en extraire le vesou. || Moulin à sucre (→ Arbre, cit. 51). || Moulin à papier, à poudre, à tan. || Moulin pour laver les étoffes. Dégorgeoir. || Moulin à foulon, à foulonner.
Spécialt. Appareil ménager, mu à la main ou à l'électricité, qui sert à écraser, à moudre. || Moulin à café, à fromage, à poivre, à sel, à sucre. || Moulin à café électrique, mural.(1932, moulin-légumes, marque déposée). || Moulin à légumes : ustensile qui sert à écraser les légumes ( Mouliner) pour préparer les potages, les purées, etc.
4 Vx. || Moulin à scier, à frapper les médailles.Moulin à soie, qui permet de donner aux fils de soie grège la torsion voulue.Moulins à vent, utilisés pour l'élévation de l'eau, l'assèchement des marais, la production d'électricité ( Éolienne), etc.
5 (1909). Fam. Moteur d'automobile ou d'avion ( Bourrin).
4 (…) Sturmer décroche la cinquième (vitesse), emballe son moulin d'un coup d'accélérateur furieux, désespéré.
G. Arnaud, le Salaire de la peur, cité dans la Classe de français, 1954-1955, p. 119.
6 (Déb. XXe; → Moulinet, antérieur). Moulin à prières : dans la religion bouddhiste (Tibet…), Cylindre renfermant des bandes de papier recouvertes d'une formule sacrée et qu'on fait tourner pour acquérir les mérites attachés à la répétition de cette formule.Fig. Formule répétée éternellement.
7 (1672). Fig. Vx. Moulin à paroles : langue.Mod., fam. Personne qui parle sans arrêt, souvent à tort et à travers. Bavard.
5 Le moulin des langues, pour tourner à vide, n'en tourna pas moins, et se mit à moudre cruellement cette réputation qui n'avait jamais donné barre sur elle.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « Le bonheur dans le crime », p. 152.
DÉR. Mouliner, moulinet, moulinier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • moulin — Moulin. sub. m. Machine à moudre du grain, &c. Moulin à vent. moulin à eau. moulin à bras. un moulin qui va bien. un moulin bien achalandé. un moulin bannal. On dit prov. & bassement, lors qu on se veut moquer de la ressemblance que quelqu un… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Moulin — (frz.: Mühle) ist der Name von Claudine Moulin (* 1962), Germanistin und Hochschulprofessorin Felix Jacques Moulin (1802–1869), französischer Fotograf Hervé Moulin (* 1950), George A. Peterkin Professor of Economics, Rice University Jean Moulin… …   Deutsch Wikipedia

  • Moulin —    MOULIN, a parish, in the county of Perth; containing, with the villages of Kinnaird and Pitlochry, and part of the late quoad sacra parish of Tenandry, 2017 inhabitants, of whom 172 are in the village of Moulin, 13 miles (N. W. by N.) from… …   A Topographical dictionary of Scotland

  • moulin — à eauë, Pistrinum aquarium. B. Moulin à eauë ou à bras, Moletrina. Moulin à vent, Pistrinum ventilatum. B. Un moulin à piler le bled à la façon ancienne, Pistrinum pistrini, vel Pistrina. Moulin à ailes, Pistrinum alatum …   Thresor de la langue françoyse

  • Moulin l' O — (Saint Martin dʼÉcublei,Франция) Категория отеля: Адрес: Moulin L O, 61300 Saint Mar …   Каталог отелей

  • Moulin — Fréquent en Ardèche, le nom désigne par métonymie un meunier, ou encore celui qui habite auprès d un moulin …   Noms de famille

  • Moulin — (spr. Mouläng), Ferdinand Jakob du M., geb. 1776 im Haag, nahm 1786 Kriegsdienste, verlangte bei der Errichtung der Batavischen Republik seinen Abschied, ging nach Deutschland u. trat 1797 als Lieutenant in preußische Dienste. 1805 machte er auf… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Moulin — (spr. Muläng), Pierre du M. (Peter Molinäus), geb. 1568 im Schloß Buhy in der Normandie von reformirten Eltern, studirte in Sedan, England u. Leyden, an welchem letzten Orte er Lehrer der Alten Sprachen u. dann Professor der Philosophie wurde;… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Moulin —   [mu lɛ̃], Jean, französischer Politiker, * Béziers 20. 6. 1899, ✝ (während der Deportation nach Deutschland) 8. 7. 1943; im Staatsdienst tätig, 1940 zum Präfekten in Chartres ernannt; schloss sich nach der militärischen Niederlage Frankreichs… …   Universal-Lexikon

  • moulin — MOULIN: Fait bien dans un paysage …   Dictionnaire des idées reçues


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.